Duà

Pôle Mémoire - Montauban

Exposition, Pôle Mémoire

Un jour après l’autre

Exposition Un jour après l’autre. Les collections du Pôle Mémoire sous la plume de Nicolas Daubanes
Organisée dans le cadre du festival Dess’Ingres.
Informations pratiques Tout public – Entrée libre. Du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Ajouter à mon calendrier

L’exposition 

Nicolas Daubanes présente au Pôle Mémoire une sélection d’œuvres dont plusieurs créations originales réalisées spécifiquement pour cette exposition. Montrées au côté de documents et d’objets issus des fonds conservés à la Bibliothèque patrimoniale et au Musée de la Résistance et du Combattant, elles en proposent une relecture singulière, explorant les combats des Protestants, des Occitans et des Résistants qui, du 17e au 20e siècle ont lutté pour leur religion, leur culture ou la libération de leur pays.

Cette relecture poétique, matérielle et métaphysique dialogue avec les textes et les images des œuvres du Pôle Mémoire. Nicolas Daubanes mêle les éléments de l’histoire locale, dresse comme un paysage, une toile de souvenirs et de symboles. Parcourant les traces laissées dans ces moments d’oppression, d’opposition et de contestation, l’exposition illustre une résistance vécue un jour après l’autre.

Biographies

Plasticien utilisant des techniques variées, déambulant entre œuvres graphiques, sculptures ou installations, Nicolas Daubanes propose une approche contemporaine de la technique du dessin, n’hésitant pas à tracer ses formes avec de la poudre de fer aimantée ou par l’incrustation d’acier incandescent sur de la porcelaine pour obtenir des figures d’une grande expressivité.

Interrogeant les logiques de révolte et de résistance, il s’intéresse à l’univers carcéral, à la Seconde Guerre mondiale, à ces situations où opprimés, les individus doivent détourner un système, imaginer une fuite, une faille qui leur permet de sauver ce qui leur est cher.

Ses œuvres sont faites de matériaux solides, presque indestructibles et pourtant volatiles, fragiles, presque fantomatiques. Autant d’oxymores qui suggèrent plus qu’ils n’expliquent l’ambiguïté de la condition humaine, interrogeant des situations particulières comme universelles…

Autour de l’exposition 

  • Visites guidées
    • Samedi 21 mai : 11h, 16h, 18h
    • Les mercredis 1er juin, 28 septembre, 26 octobre et 9 novembre à 15h
    • Les mercredis  20 juillet et 10 août à 10h
    • Les vendredis 10 juin, 29 juillet, 26 août et 14 octobre à 18h
  • Ouvertures exceptionnelles : 
    • 14 mai, de 19h à 23h30 : dans le cadre de la nuit des musées
    • 21 mai, 9h-12h et 14h-18h30 : dans le cadre du festival Dess’Ingres. Visite à la demande de l’exposition.
    • 3 juin à 18h - Heure de la découverte : la Résistance débarque en Afrique du Nord
    • 24 juin à 18h  Une œuvre après l’autre : visite de l’exposition par Nicolas Daubanes, dédicace de son ouvrage Nicolas Daubanes : à bout touchant. (en présence de la librairie La Femme Renard)  et 20h30 : ciné-concert  « Résistants au bal de l’ombre » Pascal Lamige
    • 1er juillet – soirée occitane 
      • 18h : conférence de Daniel Loddo 
      • 21h : bal occitan
    • 19 août – Célébration de la Libération de Montauban 
      • 10h- 12h : circuit Seconde Guerre mondiale
      • 16h : Casse-noisette
      • 20h : spectacle ‘’Le chemisier jaune - 1944, Mémoires en Margeride’’
    • 18 septembre – Journées Européennes du Patrimoine sur le thème « Escrime ancienne et Camisards » avec Les  Camisards / spectacle et escrime artistique - Par la compagnie d’Ame de Cœur 
      • 10h et 17h45 : initiation à l’escrime artistique
      • 14h : visite décalée de l’exposition – avec la compagnie des comédiens
      • 16h : représentation du spectacle « il était une foi camisarde »
    • 7 octobre à 18h - L’heure de la découverte : L’Affaire Calas : répression et Lumières
    • 31 octobre - Veillée fantomatique 
      • 18h : visite décalée de l’exposition par Zairline « les fantômes de l’exposition »
      • 19h30: veillée occitane par La Talvera
    • 4 novembre à 18h - L’heure de la découverte : La parenthèse artistique du camp de Septfonds par Jean-Marc Labarta

    • 25 novembre – dévernissage 
      • 18h : visite décalée de l’exposition par Zairline «  les fantômes de l’exposition »
    • 2 décembre à 18h – Heure de la découverte : La Résistance perbosquienne